traitement et réutilisation des eaux
L’eau douce, une ressource limitée

La démographie et l’urbanisation croissantes, le développement de l’industrie et du tourisme, l’irrigation en agriculture rendent plus difficiles la satisfaction des besoins en eau et la protection des ressources.
Les évolutions du climat accentuent parfois cette tendance, comme l’ont montré les récentes sécheresses sur une partie de l’Europe. Abondantes globalement mais mal réparties dans l’espace et dans le temps, les ressources en eau douce peuvent localement s’avérer insuffisantes pour satisfaire des besoins croissants.

La quantité des ressources réglementée

Auparavant, les réglementations concernaient la qualité de l’eau produite et le  traitement des eaux usées.
De nouvelles dispositions portent maintenant sur la quantité des ressources, afin
de garantir durablement de l’eau pour tous :
par exemple, la Directive Cadre Européenne de 2000.
Localement, les autorisations de prélèvement peuvent être limitées, et entraîner à certaines périodes de l’année des conflits d’usage.
Vers une gestion écologique

La surexploitation, l’insuffisance ou la pollution des ressources, ou encore un traitement incomplet des eaux usées peuvent avoir un impact sur l’ensemble du cycle de l’eau.
L’approvisionnement peut alors être temporairement compromis, le milieu naturel dégradé ou l’économie locale affectée. Mieux gérer l’influence de l’homme sur le cycle de l’eau permet de mieux protéger les ressources.

Il n’y a pas de fatalité face aux risques de pénurie, même ponctuelle.
Le recyclage des eaux usées peut constituer une solution adaptée.
Le recyclage de l’eau avec Ultrareuse :
de multiples atouts pour votre collectivité

À l’image de tous les biens de consommation, le recyclage de l’eau s’impose et remplace l’approche traditionnelle de l’usage unique.
 Le recyclage constitue désormais une solution centrale dans les démarches de Développement Durable. C’est un élément-clé de la réflexion d’une collectivité dans le cadre de l’Agenda 21.

Des ressources en eau toujours disponibles, des conflits d’usage qu’il est possible de réduire

- Le recyclage augmente la quantité globale d’eau disponible, en particulier pour
les usages non domestiques ;
- L’eau recyclée est utilisable, même en cas de sécheresse. Elle évite les pénuries d’eau ;
- Les ressources en eau de qualité supérieure sont réservées aux usages domestiques ;
- Il permet de limiter les conflits d’usage, lorsque les ressources en eau douce ne peuvent pas satisfaire toutes les demandes.

Des économies pour la collectivité et ses partenaires
- L’eau recyclée coûte moins cher que l’eau souterraine profonde, l’eau importée ou l’eau dessalée ;
- Les besoins des collectivités, industriels ou agriculteurs sont satisfaits à moindre coût.
L’environnement mieux protégé, une solution souple et durable

- Le recyclage des eaux usées réduit les rejets de polluants dans l’environnement car cette démarche s’accompagne d’une meilleure maîtrise de l’assainissement ;
- Les pressions exercées sur les ressources en eau douce sont réduites ou contenues ;
- L’approvisionnement en eau peut être ajusté en fonction de la demande :
les eaux usées sont une ressource disponible en permanence, leur volume augmente quand la population croît ;
- Le recyclage est un élément-clé d’une gestion intégrée des ressources en eau,
il encourage un meilleur contrôle sur l’ensemble du cycle de l’eau.

Le recyclage permet la transformation en une ressource alternative de valeur pour la collectivité et ses partenaires.


 Le recyclage des eaux usées avec Ultrareuse permet de :


Limiter l’impact des effluents rejetés dans le milieu naturel

Améliorer la qualité des eaux du milieu récepteur

Reconquérir la qualité des cours d’eau menacés d’eutrophisation

Réduire les risques sanitaires liés à la baignade, à la conchyliculture…

 Libérer autant de volumes d’eau de ressources naturelles et les rendre à leur usage noble

Concourir à une gestion intégrée des ressources

Prendre en compte l’ensemble du cycle de l’eau

Favoriser le développement durable

Améliorer l’image d’une commune, d’un site industriel

Satisfaire les besoins en eau et éviter les conflits d’usage

Réduire les quantités d’eau prélevées

Augmenter le volume d’eau stockée (recharge de nappe par ex.)

Éviter le redimensionnement des ouvrages d’AEP